Alexis Jenni, L’art français de la guerre

L’Art français de la guerre est un roman d’Alexis Jenni publié le 18 août 2011 aux éditions Gallimard, et qui a reçu le prix Goncourt la même année.

Considéré depuis de nombreuses semaines comme le favori, le roman reçoit le 2 novembre 2011 le prix Goncourt au premier tour de scrutin par cinq voix contre trois à Du domaine des murmures de Carole Martinez.

Alexis Jenni a passé son enfance et suivi sa scolarité à Belley, dans la région naturelle du Bugey, dans l’Ain.

Titulaire d’une agrégation, il exerce en tant que professeur de sciences de la vie et de la Terre au lycée Saint-Marc de Lyon.

Source: Wikipedia

Creative Commons Licence


« J’allais mal ; tout va mal ; je me désinstallais, j’attendais la fin. Quand j’ai rencontré Victorien Salagnon, il ne pouvait être pire, il l’avait faite tout entière la guerre de vingt ans qui nous obsède, qui n’arrive pas à finir, il avait parcouru le monde entier avec sa bande armée, il devait avoir du sang jusqu’aux coudes. Mais il m’a appris à peindre. Il devait être le seul peintre de toute l’armée coloniale, mais là-bas on ne faisait pas attention à ces détails. Il m’apprit à peindre, et en échange je lui écrivis son histoire.
Il dit, et je pus montrer, et je vis le fleuve de sang qui traverse ma ville si paisible, je vis l’art français de la guerre qui ne change pas, et je vis l’émeute qui vient toujours pour les mêmes raisons, des raisons françaises qui ne changent pas. Victorien Salagnon me rendit le temps tout entier, à travers la guerre qui hante notre langue. »

Couverture L’art français de la guerre

Feuilletez le livre
Gallimard – La rentrée littéraire 2011