KOUROUMA Ahmadou – Enfant-soldat

Ahmadou Kourouma – Enfant-soldat

Je m’appelle Ibrahima. J’aurais pu être un sale gosse comme les autres (dix ou douze ans, selon les sources), ni meilleur ni pire, si j’étais né ailleurs que dans un foutu pays d’Afrique. Mais mon père est mort. Et ma mère, qui marchait sur les fesses, elle est morte aussi. Alors je suis parti à la recherche de ma tante Mahan, ma tutrice. C’est Yacouba qui m’accompagne. Yacouba, le féticheur, le multiplicateur de billets, le bandit boiteux. Comme on n’a pas de chance, on doit chercher partout, dans le Libéria et la Sierra Leone de la guerre tribale. Comme on n’a pas de sous, on doit s’embaucher, Yacouba comme grigriman et moi comme enfant-soldat. De camp retranché en ville investie, de bande en bande de bandits de grand chemin, j’ai tué pas mal de gens avec mon kalachnikov. C’est facile. On appuie et ça fait tralala. Je ne sais pas si je me suis amusé. Je sais que j’ai eu beaucoup mal. Mais Allah n’est pas obligé d’être juste avec toutes les choses qu’il a créées ici-bas.

Ahmadou Kourouma (1927-2003) – Allah n’est pas obligé (Editions du Seuil, 2000) (4e de couverture).

Source: Wikipedia – Portail Littérature