Michel Tournier – Le Roi des Aulnes – Commentaire