Le Dauphin

30 mars
Le Dauphin

Couronne Dauphin France

30 mars 1349 : les héritiers du trône de France portent désormais le titre de dauphin.

Dauphin fut d’abord le surnom, puis le titre, des seigneurs du Dauphiné de Viennois, comtes d’Albon-Viennois et, à partir de 1349, le titre porté par le fils aîné du roi de France. Il désigne alors l’héritier présomptif de la couronne, jusqu’à son sacre.

Ce surnom vient du fait que de nombreux comtes du Viennois ont porté comme second prénom Dauphin, équivalent assez peu courant au masculin du prénom féminin Delphine (ou Dauphine). Ce prénom, Dauphin (Delphinus en latin), qui représente un animal marin homonyme, rappelle les liens forts du Dauphiné avec la Provence et donc la Méditerranée.

Les héritiers du trône de France portaient le titre de dauphin, depuis le 30 mars 1349, date du Traité de Romans par lequel Humbert II du Viennois avait vendu sa seigneurie d’Albon et du Viennois (appelé par la suite Dauphiné) au roi de France Philippe VI, à la condition que le Dauphiné fût le fief de son fils aîné, qui porterait désormais le titre de dauphin. Pour avoir le titre de dauphin, il fallait non seulement être l’héritier du trône, mais aussi descendre du roi régnant. Ainsi François Ier, cousin de son prédécesseur Louis XII, ne fut jamais titré dauphin.

L’expression s’utilise encore couramment pour désigner le successeur désigné d’une personnalité célèbre (homme d’État, champion, magnat fortuné…).

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Dauphin (titre) de Wikipédia en français (auteurs)