Influence de la Révolution sur la littérature

Image

Après avoir transformé les lois et les mœurs, la Révolution transforma la littérature. Dès le début du XIXe siècle, la littérature française s’approprie à des conditions nouvelles, à une société démocratique, à un public moins restreint et moins délicat, mais aussi moins timide, et qui favorise plutôt l’originalité que le respect de la tradition. Sous le régime classique, le culte des modèles et l’observation des règles avaient captivé l’esprit français ; il s’émancipe, répudie une doctrine exclusive, élargit sa conception de l’art ; il tend vers une sorte de « cosmopolitisme », lequel n’est, malgré la contradiction apparente, qu’un autre nom de l’individualisme révolutionnaire.

Révolution et littérature – Époque de transition

Publicités