Buffon

Buffon (1707-1788)

Jean-Louis Leclerc, comte de Buffon, publia, après un voyage en Italie, plusieurs travaux purement scientifiques qui le firent appeler à l’Académie des sciences en 1733. En 1739, il devint intendant du jardin du roi. Dix ans d’études et de recherches s’écoulèrent encore avant qu’il fît paraître les trois premiers volumes de son Histoire naturelle (1749). Cette œuvre immense, à laquelle il travailla toute sa vie, comprend la Théorie de la terre, l’Histoire générale des animaux, l’Histoire naturelle de l’homme, les Quadrupèdes, les Oiseaux, les Minéraux, le Traité des époques de la nature, un vrai chef-d’œuvre. Buffon est encore plus grand écrivain que grand savant: il a exposé ses idées sur le style dans son très remarquable Discours de réception à l’Académie française (25 août 1753). L’envie n’osa pas s’attaquer à son nom et il jouit dès son vivant de toute sa gloire. Un rayon de cette gloire a rejailli sur ses principaux collaborateurs: Daubenton, Guéneau de Montbeillard et l’abbé Bexon.


Image

Buffon