Erckmann-Chatrian

Erckmann-Chatrian

Noms accouplés de deux romanciers français: Émile Erckmann, né à Phalsbourg, en 1822, mort en 1899, et Alexandre Chatrian, né à Soldatenthal (Meurthe), en 1826, mort en 1890, que des habitudes constantes de travail en commun et la similitude de leur inclination d’esprit et de leur manière d’écrire avaient fondu, pour ainsi dire, en une seule personnalité littéraire.

Leurs débuts furent obscurs et pénibles. Des succès retentissants leur firent oublier les difficultés de la première heure. Ils cultivèrent tour à tour le conte rustique, la nouvelle sentimentale, la peinture de mœurs champêtres enfermée dans le cadre préféré de l’Alsace, les imaginations fantastiques à la manière d’Hoffmann et de Poe, puis se rendirent surtout populaires avec des romans historiques ou politiques, tirés des épisodes guerriers de la Révolution et de l’Empire et qualifiés de « romans nationaux. » L’Histoire d’un conscrit de 1813 et Madame Thérèse entre autres, dont l’objet devait être d’éclairer la jeunesse sur la vanité de la gloire des armes, se vendirent à plus de 100 000 exemplaires. Leur chef-d’œuvre paraît être le délicieux roman de l’Ami Fritz (1864), une idylle alsacienne rappelant la beauté calme d’Hermann et Dorothée.

Images

Erckmann-Chatrian

Publicités