La sirène

Image

La sirène

La sirène hante la mer, elle chante dans la tempête.
Et pleure pendant le beau temps , tel est son instinct.
Elle a la forme d’une femme jusqu’à la ceinture
Et les pieds de faucon, et la queue de poisson.
Quand elle veut se réjouir , elle chante haut et clair.
Si alors le nautonier qui navigue sur la mer l’entend,
Il met en oubli son vaisseau , bientôt il est endormi.
Gardez-en la mémoire , ceci est un enseignement.

Que sont les sirènes? Ce sont les richesses de ce monde.
La mer représente ce monde, la nef les hommes qui y sont.
Le nautonier, c’est l’ame; la nef qui vogue, c’est le corps.
Sachez donc que mainte fois les riches de ce monde font
Pécher l’âme dans le corps, — le nautonier dans la nef,
L’âme dormir en son péché et par suite périr.

Les richesses terrestres opèrent de grandes merveilles;
Elles parlent, elles volent, elles prennent par les pieds, elles noient.
C’est pourquoi nous peignons les sirènes avec des pieds de faucon.
L’homme riche parle; autour de lui se répand sa renommée;
Il opprime les pauvres; il les noie, quand il les fascine.

La sirène est de telle nature qu’elle chante dans la tempête.
Ainsi fait la richesse au monde, ainsi font les riches hommes;
C’est chanter dans la tempête, quand un riche est tellement maître
Que pour lui on se pend ou on se tue de désespoir.
La sirène pleure et se plaint toujours pendant le beau temps:
Quand on répand ses trésors et que pour Dieu on les méprise,
Alors le ciel est serein et la richesse pleure.
La sirène, sachez-le bien, signifie donc richesse en cette vie.

Philippe de Thaon, Bestiaire, 12e siècle

Source

Philippe de Thaon