Les Invalides – Le matin du 14 juillet 1789

Les Invalides – Le matin du 14 juillet 1789

Point de fusils! Il n’était pas neuf heures, et déjà trente mille hommes étaient devant les Invalides; on y voyait quelques compagnies de Gardes-françaises échappées de leur caserne … il n’y avait pas de temps à perdre; et ces armes, à qui étaient-elles, sinon à la nation?

On sauta dans les fossés, et l’hôtel fut envahi: vingt-huit mille fusils furent trouvés dans les caves, enlevés avec des canons …

Michelet

Source

Le 18e siècle

Jules Michelet