Vauvenargues

Image

Vauvenargues (1715-1747)

Le marquis de Vauvenargues a sa place à part parmi les moralistes du 18e siècle. Bien que lié avec Voltaire, il conserva un respect sincère pour la religion, la morale et la vertu.
C’était une âme noble et pure, un esprit sincère et réfléchi. Il a appris à penser avec Pascal, La Bruyère et Fénelon; il cherche la vérité avec amour; il veut relever l’homme et lui donner la conscience de sa dignité morale. Il porte dans ces études une émotion qui revêt parfois sa pensée d’une couleur poétique. C’est lui qui a dit cette belle vérité: Les grandes pensées viennent du cœur.

Vauvenargues mourut à trente-deux ans, des suites d’une maladie contractée au service militaire dans la retraite de Prague. C’est sur son lit de douleur qu’il composa ses Réflexions et Maximes.

Source

Vauvenargues