Manzoni

Image

Alessandro Manzoni (1785-1873)

L’œuvre la plus achevée de cette première période du roman historique est Les Fiancés de Manzoni (1827). Cet ample tableau de la Lombardie vers 1630, sous la domination espagnole, offre quelques figures d’hommes d’épée ou d’Église dessinées avec délicatesse et pénétration, une couleur historique exacte, une finesse et un humour rarement dépassés, une morale religieuse. Malgré des longueurs et le peu de valeur psychologique des deux protagonistes, l’intérêt du livre, sa richesse en substance humaine, ses tableaux émouvants en ont fait une œuvre classique en Italie, et l’un des grands romans du siècle. Son succès engagea les Italiens à suivre cette voie; les annales de leurs républiques, au moyen âge et au XVIe siècle, ne manquaient pas de scènes où les intérêts et les sentiments privés se mêlaient aux passions politiques. Nombreux furent, de 1830 à 1850, les romans intéressants en ce genre; les plus éminents patriotes s’en servaient pour exalter le sentiment national et travailler au Risorgimento.

L’Espagne vint au roman historique, avec imitation évidente de Scott, à partir de 1830; elle n’a pas donné de grandes œuvres en ce genre. De même au Portugal, où Garrett et Herculano s’appliquèrent à faire revivre le moyen âge.

Image

Image

Image

Image

Le roman au 19e siècle – Europe