Le roman historique – Allemagne – Belgique – Pays-Bas

Image

Le roman historique – Allemagne – Belgique – Pays-Bas

En Allemagne, le genre du roman historique a été abondamment cultivé, sans donner d’œuvres très marquantes. Willibald Alexis (1798-1871) obtint un vif succès en attribuant à Scott son Walladmor (1824), puis en plaçant l’action de ses romans dans le Brandebourg à partir de Cabanis (1832); de cette série Les culottes du sire de Bredow (1848) est le plus célèbre; assez médiocre artiste au demeurant. Le jeune Wilhelm Hauff (1802-1827) traça dans Lichtenstein (1826) un tableau minutieux et poétique de la Souabe vers 1520.

Hendrik Conscience (1812-1883), Bruxellois et plébéien, écrivit en flamand de nombreux récits, dont les plus populaires retracent avec force et pathétique les anciennes luttes de sa patrie contre ses oppresseurs: Le Lion de Flandres (1838), qui le rendit célèbre, Jacques d’Artevelde (1849), etc.

En Hollande, le genre nouveau s’imposa en 1833 avec les débuts simultanés de Drost et de Van Lennep. Aarnout Drost (1810-1834), après avoir dans un roman placé au IVe siècle rappelé le Chateaubriand des Martyrs, offrit dans La Peste de Katwijk un tableau riche et varié de la société hollandaise du XVIIe siècle; les personnages y parlent une langue empruntée aux écrivains du temps; le roman est plus psychologique et didactique que coloré.

Jacob van Lennep (1802-1868) fut considéré comme le Scott hollandais. Dans ses romans d’intrigue placés dans le passé, le hasard amène les événements, sans nécessité psychologique: Le Fils adoptif, La Rose de Dekama, Ferdinand Huyck, tableau du XVIIIe siècle, le meilleur de la série; et le cycle Nos ancêtres (1833-1844).

Mme Bosboom-Toussaint (1812-1886) suivit la méthode de Drost dès ses premiers romans (1837-1839); puis vint l’excellente trilogie Leicester (1846-1855), où elle peint la renaissance nationale dans le style de Scott, mais avec plus de pénétration psychologique. La Maison Lauernesse (1840), histoire nationale du XVe siècle, fut suivie de beaucoup d’autres jusqu’à 1882. Le roman historique sérieux et profondément étudié fut une des spécialités de la Hollande.

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Le roman au 19e siècle – Europe