Lavoisier

Lavoisier (1743-1794)

Le XVIIIe siècle qui vit briller dans les Lettres tant de beaux génies, tels que Voltaire, Rousseau, Diderot, fut aussi marqué par d’importants progrès dans les sciences.

Parmi les noms les plus illustres de cette époque, il faut citer celui de Lavoisier qui fut un grand savant, et un homme de bien.

Il était né à Paris en 1743. Après avoir suivi avec beaucoup d’application et de succès les cours du collège Mazarin, il sentit s’éveiller en lui un goût très vif pour les sciences. Il étudia successivement l’astronomie, la chimie et la botanique sous les meilleurs maîtres, et dès l’âge de vingt ans reçut de l’Académie des Sciences un prix pour l’ouvrage qu’il avait composé sous ce titre: Mémoire sur le meilleur système d’éclairage de Paris.

Cet encouragement servit de stimulant à sa passion pour les sciences.

Plus tard, Lavoisier devint riche, et il s’empressa de faire le plus noble usage de ses revenus. C’est ainsi qu’il donna, en 1788, cinquante mille francs à la Ville de Blois, afin qu’on pût distribuer du pain aux malheureux pendant une disette qui éprouva cruellement la France cette année-là. Il créa un magnifique laboratoire, généreusement ouvert à tous les jeunes savants de Paris. C’est là que Lavoisier fit, après de longs travaux, les belles découvertes qui ont immortalisé son nom. Il prouva que l’air se compose de deux gaz, et fit connaître la composition de l’eau, que l’on ignorait, aussi bien que celle de l’air. Les savants de nos jours s’accordent à reconnaître en Lavoisier le créateur de la chimie moderne.

Lavoisier fut malheureusement une victime d’hommes ignorants pendant la Révolution, et il périt sur l’échafaud en 1794.

G. Duruy

Source

Naissance: 26 août 1743 | Décès: 8 mai 1794.


Lavoisier