Lamartine

Image

Lamartine (1790-1869) 

 

Lamartine réalisa la vie que Chateaubriand avait rêvée: à la fois poète sublime et chef d’un gouvernement populaire, maître du rythme et maître des hommes, le plus harmonieux des poètes, le plus souple et le plus séduisant des orateurs, qui dédaigna la poésie pour l’éloquence jusqu’à ce que cette éloquence et cette poésie eussent sombré, avec lui, dans la faillite du lyrisme, juste au milieu du siècle. Quand Lamartine chanta le Lac et le Crucifix, toutes les âmes furent touchées; quand il écrivit l’Histoire des Girondins, toutes les imaginations furent ébranlées; quand il salua le drapeau tricolore et sauva la France de l’anarchie, ce geste héroïque lui donna rang dans l’histoire. Ainsi, au cours rapide de cette vie unique, toutes les grandeurs avaient été atteintes, mais elles n’avaient pas été saisies, dominées. Dans l’aisance prodigieuse de cet homme beau, noble, généreux, fait pour l’amour et pour la gloire, il y a une sorte de négligence et d’abandon. Ces magnificences continues se répètent et finissent par fatiguer l’admiration elle-même. À tout, il est une mesure, même au sublime. Le poète du Lac n’aimait pas La Fontaine et cela ne lui a pas été pardonné.

Source

Naissance: 21 octobre 1790 – Mâcon | Décès: 28 février 1869 – Paris.


Alphonse de Lamartine


Embed from Getty Images