Le roman d’aventures

Le roman d’aventures

Certains auteurs satisfaisaient d’une manière différente le désir de s’évader de la réalité quotidienne. Les découvertes géographiques, les inventions scientifiques leur ouvraient une ample carrière; et l’aventure, le merveilleux séduisaient l’esprit romantique. L’initiateur du roman d’aventures fut James Fenimore Cooper (1789-1851), de New York. Dès L’Espion (1821) il voulut être le Walter Scott de l’Amérique; avec Le Pilote (1823) il créa le roman maritime; celui de la prairie ou savane et de la forêt vierge avec Les Pionniers, Le dernier des Mohicans, La Prairie (1823-1827) et ceux qui complétaient le cycle des romans de Bas-de-Cuir, personnage original qui devint populaire. Ce monde sauvage et nouveau jouit longtemps en Europe d’un immense succès; le sentier de la guerre et le calumet de la paix devinrent expressions courantes. Les imitateurs qui se pressèrent sur les traces de Cooper lui restèrent très inférieurs.

Image

Image

Images

Le roman au 19e siècle – Europe – Amérique