Crébillon

Image

La tragédie s’était énervée entre les mains des fades imitateurs de Racine. Crébillon entreprit de donner une vie nouvelle à ce genre épuisé; il chercha à exciter l’émotion chez les spectateurs par les moyens les plus violents: il étala sous leurs yeux des traits de la plus effroyable cruauté. La terreur est pour lui l’unique ressort de la tragédie, et souvent il émeut par ce procédé. Il abonde en beaux vers, mais isolés. Son style est ordinairement lâche, heurté, raboteux et peu correct: il est parfois déclamatoire, et presque toujours plus théâtral que dramatique. Rhadamiste et Zénobie passe pour son chef-d’œuvre. Il a laissé encore Idoménée, Atrée et Thyeste, Électre, Xerxès, Sémiramis, Pyrrhus, Catilina, le Triumvirat.

Source

Rhadamiste et Zénobie | Image

Catilina | Image


Crébillon


Image from page 304 of "Library of the world's best literature, ancient and modern" (1904)

Crebillon