Le chevalier au lion

Image

Le chevalier au lion

C’est le chef-d’œuvre de Chrétien de Troyes. Il fut composé sans doute en 1175. Il a un peu plus de 6800 vers. Yvain, chevalier de la Table Ronde, ayant entendu parler d’une fontaine miraculeuse, se met à sa recherche et la trouve. Il y puise de l’eau qu’il verse à terre, et aussitôt une formidable tempête dévaste les alentours. Le seigneur du pays accourt et attaque Yvain; celui-ci le blesse à mort, le poursuit et pénètre avec lui dans son propre château, dont les portes se referment sur eux. Heureusement une jeune confidente de la châtelaine, à qui Yvain a un jour rendu service, prête à son bienfaiteur un anneau qui le rend invisible et le soustrait à la vengeance des serviteurs de sa victime. Yvain, sans être vu, assiste aux funérailles du mort, s’éprend de la veuve, lui inspire de l’amour et l’épouse. Quelque temps après, invité par Arthur à un tournoi, il obtient congé de sa dame, à condition qu’il sera de retour avant un an. Mais, entraîné dans des aventures, il oublie ce délai et apprend bientôt qu’il est répudié. Il entreprend alors, dans l’espoir de rentrer en grâce, une série d’exploits, aidé d’un lion qu’il a sauvé de la mort et qui, en reconnaissance, le suit partout avec fidélité. Il finit par obtenir son pardon.

Source