La Belle ne demande qu’une rose

1. Un marchand très riche avait trois filles fort jolies mais la cadette surtout dépassait ses aînées en grâces et beauté.


2. Les deux aînées étaient très orgueilleuses et refusèrent tous les marchands qui se présentaient pour les épouser.


3. Leur père, venant à perdre son bien, dit à ses filles qu’il faut se retirer à la campagne et travailler comme les paysans.


4. Un an après le marchand reçut une lettre qu’un de ses navires qu’on croyait perdu venait d’arriver au port.


5. Les deux aînées, après avoir souhaité un bon voyage à leur père, lui demandent de leur rapporter des robes et des bijoux. Quant à la Belle, elle ne lui demande qu’une rose.


6. Le marchand étant arrivé, on lui fit un procès qu’il perdit, et il fut forcé de s’en retourner aussi pauvre qu’il était venu.


7. Étant égaré et mourant de faim, le marchand rencontre un château où il trouve une table bien servie.


8. En s’en allant le lendemain, comme il passait devant un beau rosier, il en cueille une branche pour sa fille.


9. Il n’eut pas plus tôt cueilli la branche qu’une horrible bête lui apparaît et le prévient qu’il va mourir à moins qu’une de ses filles ne vienne se livrer à sa place.


10. Rentré chez lui, il raconte à ses filles ce qui lui est arrivé. Aussitôt la Belle prend la résolution de se livrer à la place de son père.


11. Après avoir été conduite au château, son père étant parti, la Belle visite les jardins et les appartements.


12. Au bout de trois mois, la Belle s’étant familiarisée avec la Bête, elle lui demande la permission d’aller voir sa famille.


13. La Bête le lui ayant permis à condition de ne rester absente que huit jours, ses sœurs cherchent à la retenir afin qu’elle soit mangée par la Bête.


14. Étant restée huit jours de plus, elle revient au château où elle trouve la Bête, qui s’est privée de nourriture pendant ce temps, presque morte.


15. La Belle ayant promis à la Bête de l’épouser si elle revenait à la vie, elle n’eut pas plus tôt fait cette promesse que la Bête reprit sa première forme, qui était celle du plus beau prince qu’on ait jamais vu.

Images