Dictons des anciens de la voile

Image

Publicités

Une source

Le nœud gordien

Image

Le nœud gordien

Gordius était un laboureur de la Phrygie; il n’avait pour toute richesse que son chariot et ses bœufs. Grâce à l’oracle, il devint roi de la Phrygie. Le char de Gordius est resté célèbre par le nœud qui attachait le joug au timon, et qui était si habilement enlacé qu’on ne pouvait en apercevoir les bouts. Quand Alexandre fut vainqueur de la Phrygie, il apprit qu’une ancienne tradition promettait l’empire de l’univers à celui qui dénouerait ce nœud. On croit qu’il le coupa d’un coup d’épée.

Le nœud gordien est resté dans le langage pour caractériser une difficulté qu’on ne peut résoudre, un obstacle qu’on ne peut vaincre. Se tirer d’embarras par un moyen expéditif et vigoureux, c’est trancher le nœud gordien.

Source

La mer

Des mots venus d’ailleurs

Hasard – Vient de l’arabe Azzar qui désignait le jeu de dés ou plus exactement le coup de dés.

Bikini – Est, à l’origine, un atoll du Pacifique où ont eu lieu les premiers essais nucléaires américains.

Tabac – Vient du haïtien Tzibatl. Le mot déformé a été importé en Europe par les Espagnols en même temps que les premiers plants de tabac.

Ghetto – L’Isola di Ghetto est une île a proximité de Venise où étaient consignés les Juifs au Moyen Age.

Assassin – A été inventé par les Croisés qui en Terre Sainte se faisaient attaquer par des pillards qu’on appelait les Ash Ashish, les buveurs de hashish.

Zéro – Vient de l’arabe Sifr qui a donné le mot chiffre, mais aussi de l’italien Zefiro adopté en France sous sa forme contractée Zéro.

Cravate – Vient du mot Croate car les mercenaires croates au XVIIIe siècle portaient autour du cou un foulard blanc.

Baragouiner – A une origine hexagonale puisqu’il vient du breton Bara, le pain, et Gouin le vin.

Texte | Image

Vocabulaire