Sur le même sujet:

Tableau général du XVIe siècle

1. La Renaissance est la période de notre littérature qui s’étend environ de 1515 à 1610. Ce mot exprime par une heureuse métaphore le réveil des lettres et des arts au seizième siècle.

2. Parmi les causes de la Renaissance il faut signaler: les guerres d’Italie (1494-1515), la découverte de l’imprimerie (1450), et la Réforme (1521).

3. L’humanisme est l’étude désintéressée de l’antiquité, au double point de vue critique et esthétique. Il a d’abord pour représentants des Italiens comme Pétrarque (quatorzième siècle), et Érasme, en Hollande (1467-1536). Puis il se répand en France, surtout par l’enseignement du Collège Royal fondé en 1529.

4. Les classes sociales. Sous François Ier, la cour est un centre d’élégance et de goût. L’aristocratie protège les gens de lettres. Le clergé se réforme par le Concile de Trente (1545-1563). La bourgeoisie devient plus lettrée: c’est pour elle surtout qu’écrivent Rabelais et Montaigne.

5. Les arts, sous l’influence italienne, se renouvellent. C’est également l’époque d’importantes découvertes scientifiques.

6. Parmi les influences extérieures, à noter celles de l’Italie et de l’Espagne. En Angleterre, Shakespeare et Bacon, qui restent inconnus à la France.

La littérature française du 16e siècle
Ronsard
Ronsard

On rompt avec le moyen âge. On retourne à l’Antiquité. Il ne s’agit pas d’un mouvement brusque: le moyen âge avait connu l’Antiquité, mais maintenant on découvrait les oeuvres anciennes dans leur intégrité, et on croyait les comprendre mieux.
Différents facteurs ont causé ce retour:
* la prise de Constantinople par les Turcs (1453) chasse vers l’Occident (l’Italie) les savants byzantins;
* l’invention de l’imprimerie permet de répandre les livres anciens;
* la découverte du Nouveau Monde élargit les esprits.

On veut étudier le monde avec la raison: le centre du monde n’est plus Dieu, mais l’homme (anthropocentrisme).

Rabelais
Rabelais

Le culte de la raison engendre un intérêt scientifique.

En art, on recherche la beauté formelle classique.

En littérature en particulier:
* On imitera les Anciens et les genres et les thèmes illustrés par les Anciens (ode, épopée, sonnet, théâtre classique).
* Le style imite le style des poètes grecs et latins, il devient plus compliqué. La langue s’enrichit de nouveaux mots. On veut écrire avec perfection.

Montaigne
Montaigne

Quelques auteurs:

* romans: François RABELAIS, Gargantua, Pantagruel.
* poésie: Pierre de RONSARD, Joachim du BELLAY et les autres poètes de l’école de la Pléiade.
* philosophie: Michel de MONTAIGNE, Les Essais.

Comme la Renaissance, la Réforme rompt avec la religion du moyen âge, pour retourner à un christianisme soi-disant primitif. Comme les humanistes, ils ont surtout confiance dans la raison: ils n’acceptent plus d’autorité religieuse, et la conscience individuelle devient la règle unique de la foi.
Après un temps pourtant, les humanistes se détournent des Protestants, auxquels ils reprochent le fanatisme et l’étroitesse d’esprit. Cela n’empêche pas que la Réforme a laissé beaucoup de traces chez plusieurs écrivains.

L'humanisme

La Renaissance

Les Guerres d'Italie

La Réforme


La littérature française du 16e siècle





À la française – delicious.com
https://delicious.com/geudensherman/littérature du 16e siècle