fantinlatour_corner_table_1872

Le symbolisme

Le symbolisme est une nouvelle tendance littéraire qui se trouve dans la poésie entre 1880 et 1900.

Caractéristiques

1. Comme le réalisme était une réaction contre le romantisme, le symbolisme est une réaction contre le réalisme et le Parnasse.

2. La poésie ne sert à peindre ni à exprimer les sentiments du poète mais elle doit suggérer ses états d’âme. Comme ces états d’âme sont complexes, le symbolisme s’en tient au vague et à l’impression.

3. Le moi intérieur ne se laisse pas exprimer par des formules adéquates. Il faut donc recourir au symbole. Ces symboles doivent traduire les liens mystérieux qui existent entre l’état d’âme du poète et le monde sensible ressenti par le subconscient de l’artiste.

4. Les symboles peuvent être des images, des harmonies, des sons.

5. Les symboles sont polyvalents et permettent plus d’une interprétation.

6. Les mots seront choisis en fonction de leur sonorité et non de leur sens car la poésie est musique.

7. Le symbolisme rompt définitivement avec les règles strictes qui brident l’inspiration. Le symbolisme c’est la liberté complète de la forme. Tout est permis : il n’y a donc plus d’alternance des rimes féminines et masculines, on emploie le vers impair et le vers libre.

8. La poésie symboliste est une poésie subjective et personnelle.

9. Les grands représentants du symbolisme sont Verlaine, Rimbaud et Mallarmé.

Les précurseurs
Gérard de Nerval, quoique contemporain du romantisme, et Charles Baudelaire, contemporain du romantisme et du réalisme, sont considérés comme les précurseurs du symbolisme qui ne se manifeste que vers la fin du XIXème siècle.

Creative Commons License
Op bovenstaand artikel is een Creative Commons Licentie ‘Naamsvermelding – Niet-Commercieel – Gelijk Delen 2.0’ van toepassing. Deze licentievorm maakt gratis gebruik in een onderwijscontext (non-profit) mogelijk.
Auteursrechten van dit artikel.