André Breton
Image

André BRETON (1896-1966)

Notice biographique.
Il a fait des études de médecine et a travaillé dans divers centres neuro-psychiatriques où il s’initie aux travaux de Sigmund Freud.
Sous l’influence de Baudelaire et de Mallarmé, il découvre les possibilités de l’exploration de l’inconscient.
En 1919, il fonde avec Philippe Soupault, la revue Littérature où ils publient le premier texte surréaliste : Les Champs Magnétiques. Dès, l’arrivée de Tristan Tzara à Paris en 1920, il s’engage avec Eluard, Aragon, Soupault dans l’aventure dadaïste. Il rompt avec Tzara en 1922.

En 1924, il publie le Premier Manifeste du surréalisme où il donne la définition du mouvement :

“Automatisme psychique pur par lequel on se propose d’exprimer soit verbalement, soit par écrit, soit de toute autre manière, le fonctionnement réel de la pensée. Dictée de la pensée, en l’absence de tout contrôle exercé par la raison, en dehors de toute préoccupation esthétique ou morale.”

En 1930 paraît un Second Manifeste du surréalisme.
En 1927, il adhère au parti communiste ce qui représente également la désintégration du groupe surréaliste dont il a été le chef de 1919 à 1924. Il rompt avec Aragon en 1935, avec Eluard en 1938.
En 1941, après l’interdiction de son Anthologie de l’humour noir, il quitte la France pour les Etats-Unis où il est resté pendant toute la guerre.
De retour à Paris, il a organisé deux expositions du surréalisme, en 1947 et 1965.

Oeuvres

Nadja (1928)
Vases communicants (1932)
L’Amour Fou (1937)
Arcane 17 (1945)


Creative Commons License
Op bovenstaand artikel is een Creative Commons Licentie ‘Naamsvermelding – Niet-Commercieel – Gelijk Delen 2.0’ van toepassing. Deze licentievorm maakt gratis gebruik in een onderwijscontext (non-profit) mogelijk.
Auteursrechten van dit artikel.