RAY, Jean

Jean Ray

Jean Ray

Jean Ray – John Flanders, maître du fantastique

jean-ray-02

Jean Ray est né le 8 juillet 1887 à Gand, la ville du monde sans doute la mieux faite pour éveiller l’imagination, évoquer l’aventure et ressusciter les légendes. Nul ne saura jamais ce qui, dans la vie de ce prodigieux conteur, est authentique et ce qui demeure la part du rêve. Mais peu importe qu’il ait réellement bourlingué pendant quatre ou vingt ans, qu’il ait trafiqué du rhum au temps de la prohibition ou fait le coup de couteau dans les ruelles de Londres ou de Hambourg. Sa gloire est d’avoir été un des meilleurs conteurs de son temps. Il se souciait cependant peu de sa réputation littéraire. Son nom n’était connu que de quelques privilégiés. La gloire vint à lui quelques années avant sa mort. Rééditées par Marabout, ses oeuvres furent soudain découvertes par la presse, le cinéma et la télévision. Jean Ray est mort le 17 septembre 1964. Peu de temps avant, la critique l’avait consacré «le plus grand auteur fantastique vivant» (Yvon Hecht – Paris-Normandie).
Le prodigieux succès des livres déjà publiés a prouvé que Jean Ray exerçait une emprise considérable sur les amateurs de mystère et de littérature fantastique, dont il est, avec Poe et Lovecraft, un des maitres incontestés. 

in Jean Ray, Harry Dickson 8, Verviers, Éditions Gérard et C°, 1968

Raymond Jean Marie De Kremer est un écrivain belge bilingue, né le 8 juillet 1887 et mort le 17 septembre 1964 à Gand. Il écrit en français principalement sous le pseudonyme Jean Ray et en néerlandais souvent sous le pseudonyme John Flanders. Mais il a aussi usé de plusieurs dizaines d’autres pseudonymes et a, selon les éditions et rééditions, utilisé indifféremment l’un ou l’autre pseudo. Il est connu en français pour s’être largement consacré à la littérature fantastique, dont il est un des maîtres mais il a aussi beaucoup écrit pour la jeunesse. 

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Jean Ray (écrivain) de Wikipédia en français (auteurs)

Jean Ray – John Flanders

Malpertuis (film)

Malpertuis – Trailer

Malpertuis est un film de Harry Kümel d’après Malpertuis de Jean Ray, sorti en 1971.

Le jeune marin Yann revient de mer à Anvers. Il est suivi par des hommes mystérieux, et suit une femme dans une taverne. Yann se réveille dans son lit à Malpertuis, la demeure familiale. Son oncle Cassave se meurt, et appelle toute la famille et tous ses familiers autour de lui pour leur faire part de ses dernières volontés. Il charge Yann de poursuivre son œuvre, précisant que sa cousine Euryale est liée à lui. Après la mort de Cassave, des phénomènes étranges vont se manifester : Mathias Crook est assassiné cloué au mur, des lutins malfaisants apparaissent, tout se charge de folie.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Malpertuis (film) de Wikipédia en français (auteurs)


Malpertuis is een film uit 1971 (tweede montage in 1973) van de Vlaamse regisseur Harry Kümel naar de gelijknamige roman van Jean Ray. De hoofdrollen worden vertolkt door Orson Welles en Susan Hampshire.

Een zeeman erft het huis van zijn oom. In het huis blijken de vroegere goden van de mythische berg Olympos te wonen. De overtuiging van een aantal gelovigen houdt hen in leven. Maar is de zeeman zelf nog wel bij zijn verstand?

De film werd in 1972 genomineerd voor de Gouden Palm op het Filmfestival van Cannes.
Bron: Wikipedia

Lampernisse

Malpertuis