La farce est la comédie de moeurs du moyen âge, qui trouve ses origines dans les fabliaux et qui vise surtout à amuser.
La Farce de Maître Pierre Pathelin (1476) de Guillaume Alecis est la meilleure de cette période. Elle fait déjà penser à Molière.

Maître Pathelin au tribunal - Gravure du moyen âge

Au moment où s’ouvre la scène, Maître Guillaume, marchand de draps et éleveur de moutons, vient de quitter le tribunal. Il a accusé son berger, Agnelet, de lui dérober ses moutons et prétendu, – à juste titre – devant le juge, que Pathelin, qui défend Agnelet, lui a volé six aunes de drap. Il a ainsi embrouillé sa cause et Pathelin a fait acquitter Agnelet en le faisant passer pour un simple d’esprit (il disait toujours bée). Dans la scène qui suit, Maître Pathelin, l’avocat sans cause, réclame ses honoraires à son client.

Pathelin – Dis, Agnelet.
Le Berger – Bée !
P. – Viens ici, viens !
Ta besogne est-elle bien faite ?
B. – Bée !
5 P. – Ton adversaire est parti,
Ne dis plus “bée” : ce n’est plus nécessaire.
Lui ai-je donné belle entorse ?
Ne t’ai-je pas conseillé à point ?
B. – Bée !
10 P. – Oui, da ! On ne t’entendra point !
Parle hardiment, ne t’inquiète pas !
B. – Bée !
P. – Il est déjà temps que je m’en aille.
Paie-moi !
15 B. – Bée !
P. – A dire vrai
Tu as très bien fait ton devoir,
Et aussi bonne contenance.
Ce qui l’a fait tomber dans le piège
20 C’est que tu t’es tenu de rire.
B. – Bée !
P. – Quel “bée” ? Il ne faut plus le dire,
Paie-moi bien et doucement.
B. – Bée !
25 P. – Quel “bée” ? Parle sagement,
Et paie-moi. Ainsi je m’en irai.
B. – Bée !
P. Sais-tu ce que je te dirai ?
Je te prie, sans plus m’aboyer,
30 que tu penses à me payer !
Je ne veux plus de bêlement,
Paie-moi.
B. – Bée !
P. – Est-ce moquerie ?
35 Est-ce maintenant que tu en feras ?
Par mon serment ! tu me paieras.
Entends-tu, si tu ne t’envoles !
Ici, de l’argent !
B. – Bée !
40 P. – Tu te moques ?
Comment ! n’en aurais-je autre chose ?
B. – Bée !
P. – Tu fais le rimeur en prose !
Et de qui te joues-tu ?
45 Sais-tu qui il est ? Ne me babilles
Désormais de ton “bée”, et me paie !
B. – Bée !
P. N’en aurai-je autre monnaie ?
Et je devais tant me louer
50 De toi ! Or fais que je m’en loue.
B. – Bée !
P. – Me fais-tu manger l’oie ?
Ventrebleu ! Ai-je tant vécu
Qu’un berger, un mouton vêtu,
55 Un misérable vilain se moque de moi ?
B. – Bée !

Pathelin
Source

Exercice
1. Comment réagit l’avocat au début de l’extrait ?
2. Que réclame-t-il ?
3. Qu’est-ce que l’extrait prouve au sujet des avocats du temps ?

Creative Commons License
Op bovenstaand artikel is een Creative Commons Licentie ‘Naamsvermelding – Niet-Commercieel – Gelijk Delen 2.0’ van toepassing. Deze licentievorm maakt gratis gebruik in een onderwijscontext (non-profit) mogelijk.
Auteursrechten van dit artikel.

Théâtre
Le théâtre au moyen âge


Le théâtre – Pages


Le théâtre – Articles récents