Dans la société féodale, structurée hiérarchiquement, les seigneurs et l’église détiennent le pouvoir, qui est très « local » à cause du système du suzerain et du vassal.

Dans ce milieu naît une littérature épique. Pendant l’hiver, des jongleurs viennent chanter dans les châteaux les chansons de geste, des épopées qui racontent les exploits de héros surhumains, surtout du temps de Charlemagne. Ces héros poursuivent l’honneur personnel, celui de la chrétienté et de la patrie. Dans les chansons ultérieures, ils deviendront plus cruels.

Exemple: La chanson de Roland.

L’Occitanie (les pays de la langue d’oc, au sud de la Loire, avait déjà vu se développer la poésie d’exceptionnelle qualité des troubadours. Quand en 1137 Louis VII se marie avec Aliénor d’Aquitaine, la poésie est « exportée » vers les pays de la langue d’oïl, au nord de la Loire. (Aliénor divorcera d’ailleurs et épousera en 1152 Henri II Plantagenêt, roi d’Angleterre.)