Rutebeuf (+ 1230 – + 1285) est le plus grand poète de son temps qui a tenté tous les genres e.a. le théâtre : Le Miracle de Notre-Dame, Le Miracle de Théophile, des poèmes allégoriques (c’est le contemporain de Jean de Meun(g)) mais aussi des poèmes lyriques.

Texte original
Je ne sais pas ou je comance,
Tant ai de matiere abondance
Pour parler de ma povreté.
Pour Dieu vos pri, frans Roi de France,
Que me donés quelque chevance,
Si ferés trop grant charité.
J’ai vescu de l’autrui chaté
Que l’on m’a creu et presté;
Or me faut chascuns de creance,
Qu’on me set povre et endeté.

Texte adapté
Je ne sais par où commencer
Tant j’ai abondance de matière
Pour parler de ma pauvreté.
Par Dieu, je vous prie, noble Roi de France,
De me donner quelque subsistance,
Ainsi vous ferez une très grande charité.
J’ai vécu du bien d’autrui,
Que l’on m’a confié et prêté;
Maintenant chacun me refuse confiance
Parce qu’on me sait pauvre et endetté.


Creative Commons License
Op bovenstaand artikel is een Creative Commons Licentie ‘Naamsvermelding – Niet-Commercieel – Gelijk Delen 2.0’ van toepassing. Deze licentievorm maakt gratis gebruik in een onderwijscontext (non-profit) mogelijk.
Auteursrechten van dit artikel.

Rutebeuf - La Complainte