Cette époque désastreuse favorise deux genres: on décrit la guerre dans les chroniques, ou l’on s’en détourne dans la poésie.

En poésie naissent les écoles des Rhétoriqueurs:la poésie n’est pas spontanée, naturelle, mais soumise à des règles strictes. On respecte les formes conventionnelles comme la ballade ou le rondeau. Le poète le plus connu est Charles d’Orléans, neveu du roi Charles VI.

Jean Froissart écrit des chroniques engagées. Le théâtre produit des miracles et des passions.

Bataille d'Azincourt

Bataille d'Azincourt 02

Bataille d’Azincourt, miniature tirée de l’Abrégé de la Chronique d’Enguerrand de Monstrelet, XVe siècle, Paris, BnF, département des Manuscrits.

Bataille d'Azincourt 03

La bataille d’Azincourt, miniature extraite des Vigiles du roi Charles VII de Martial d’Auvergne, fin du XVe siècle, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits.