Commynes
Source

Commynes (1445-1511) est le meilleur historien de ce temps. Il fait de l’histoire une discipline intellectuelle fondée sur des documents contrôlés et exposée avec méthode. Son oeuvre raconte successivement les exploits de Charles le Téméraire, de Louis XI et de Charles VIII.

LOUIS XI

Il n’y a nul homme, de quelque dignité qu’il soit, qui ne souffre ou en secret ou en public et spécialement ceux qui font souffrir les autres … Est-il donc possible de tenir un roi, pour le garder honnêtement, dans une plus étroite prison que lui-même ne se tenait ? Les cages où il avait tenu les autres avaient quelque huit pieds en carré; et lui, qui était si grand roi, avait une petite cour de château pour se promener.
Encore n’y venait-il guère, mais se tenait en la galerie, sans partir de là, si ce n’est que par les chambres il allait à la messe sans passer par ladite cour. Voudrait-on dire que ce roi ne souffrait pas, lui qui s’enfermait ainsi et se faisait garder, qui avait peur de ses enfants et de tous ses proches parents, qui changeait de jour en jour ses serviteurs et les gens de son entourage qui ne tenaient biens et honneurs que de lui, et qui n’osait se fier à aucun d’eux, mais s’enchaînait de si étranges chaînes et clôtures ? Il est vrai que l’emplacement était plus grand que celui d’une prison commune; aussi était-il plus grand que des prisonniers communs …


Creative Commons License
Op bovenstaand artikel is een Creative Commons Licentie ‘Naamsvermelding – Niet-Commercieel – Gelijk Delen 2.0’ van toepassing. Deze licentievorm maakt gratis gebruik in een onderwijscontext (non-profit) mogelijk. Auteursrechten van dit artikel.


Philippe de Commynes (1445 — 1509), né en Flandre, fut le secrétaire des ducs de Bourgogne Philippe le Bon et Charles le Téméraire, puis le confident et le conseiller du roi de France Louis XI et son négociateur, plus habile que scrupuleux, en Angleterre et en Italie. Disgracié par Charles VIII, il est enfermé dans une des fameuses cages de fer de Loches, rentre en grâce, prend part aux guerres d’Italie et meurt dans son château d’Argenton sous Louis XII. Observateur sagace, narrateur précis, Commynes est plus qu’un simple chroniqueur; il est le premier historien français qui, tout en racontant, juge gens et choses, et rattache les effets à leurs causes logiques. Ses Mémoires, qui sont le résumé de sa carrière politique, retracent la 2e moitié du 15e siècle {1454 — 1498). Le style est clair et solide.

Schmidt

Maximilien d’Autriche et Marie de Bourgogne
Maximilien d'Autriche et Marie de Bourgogne
Source