Arrivée des croisés devant Constantinople (Jean Fouquet, Tours, vers 1455-1460)
Arrivée des croisés devant Constantinople (Jean Fouquet, Tours, vers 1455-1460)

La littérature du Moyen Age a été influencée par les évolutions de la société au cours de cette période (du XIème au XVème siècle), des mentalités et des évènements de son histoire.

Deux évènements ont un retentissement particulier sur la mentalité et la littérature de cette époque :

  • Les Croisades
  • La guerre de Cent ans.

1. Les Croisades

Il y a eu huit Croisades, qui se sont déroulées entre 1095 et 1291. Ce sont des expéditions militaires pour délivrer la Terre sainte des Infidèles (les musulmans). L’Eglise appelle les chevaliers des royaumes catholiques à libérer le tombeau du Christ. Des milliers de pèlerins les accompagnent. Ils installent en Orient le royaume de Jérusalem. Les troupes de l’Islam les menacent et les Croisades se succèdent mais s’achèvent par la perte de Jérusalem en 1291.

La Croisade c’est :

  • un voeu religieux par lequel on rachète ses fautes;
  • une extraordinaire aventure : on voyage dans des contrées inconnues, perspectives de combats glorieux, butins précieux…

La littérature de l’époque traitant des croisades est essentiellement représentée par :

– Geoffroy de Villehardouin (1150-1213) qui a écrit l’ “Histoire de la Conquête de Constantinople” relatant les évènements de la IVème Croisade qui devait être une croisade de conquête et aboutit à la prise de Constantinople en 1204.
– Jean Joinville (1224-1317), qui a écrit : “Le livre des saintes paroles et des bons faits de notre saint roi Louis”. Il accompagne Saint Louis à la croisade d’Egypte en 1248.

2. La Guerre de Cent ans

Elle débute 46 ans après la dernière croisade, soit en 1337. Les origines de ce conflit entre la France et l’Angleterre sont anciennes et complexes.

En 1152, la Normandie, le Maine, l’Anjou, l’Aunis, la Saintonge et la Guyenne appartiennent à la couronne d’Angleterre qui possède ainsi plus de territoires en France que le roi de France lui-même. De plus, s’y ajoutent des conflits de succession : en 1328, le roi de France, Charles IV meurt sans laisser de fils.

Edouard III d’Angleterre réclame la couronne en tant que petit-fils de Philippe le Bel (1285-1314) par sa mère. En réponse, Philippe VI de France confisque quelques années plus tard la Guyenne, possession anglaise en Aquitaine.

C’est ainsi que le conflit se déclenche : un affrontement dans l’ouest où les deux camps veulent assurer leurs positions en Bretagne : les Anglais pour maintenir toutes leurs routes commerciales, les Français pour maintenir la suzeraineté du roi de France. D’où une guerre continuelle pendant près d’un siècle !

En 1422, le nouveau roi de France, Charles VII, accède au trône et règne sur un royaume quasi inexistant :

– Les Anglais ont la Normandie, la Bretagne, les Pays de Loire, la Guyenne, l’Aquitaine.
– Le duché de Bourgogne, hostile à la couronne de France, possède les territoires du Nord de la France, avec la Belgique et les Pays-Bas, jusqu’à la Bourgogne.

C’est alors que Jeanne d’Arc se met à la tête des armées françaises et délivre Orléans tenue par les Anglais, puis fait sacrer le roi Charles VII à Reims en 1429. Elle fut brûlée vive par les Anglais en 1431 à Rouen. Puis en 1435, la Bourgogne signe une alliance avec Charles VII dont la puissance s’affirmait de plus en plus. Entre 1445 et 1450, il libère peu à peu l’ensemble du royaume de la présence des Anglais. Tant de guerres et de pillages ont laissé la France dans un état lamentable. Le nouveau roi Louis XI aura pour tâche de restaurer la puissance du royaume.

La littérature du XVème traitant de la Guerre de Cent ans est essentiellement représentée par :

Jean Froissart (1337 – 1400), qui a écrit les « Chroniques » décrivant la Bataille de Crécy, le siège de Calais et les Bourgeois de Calais…
Charles d’Orléans (1394-1465). Ses thèmes : les évènements de sa vie personnelle, ses mariages, son long exil en Angleterre…
Philippe de Commynes (1447-1511), qui a écrit une oeuvre consacrée au règne de Louis XI, et une autre consacrée aux ambassades d’Italie pour le nouveau roi Charles VIII, et ses Mémoires (1498).

Source : http://www.scribd.com/doc/3008831/Histoire-de-la-litterature-au-Moyen-Age-en-France

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported License.



Publicités