L’étude d’un poème peut être une chose intimidante, surtout si c’est la première fois que vous vous essayez à cet exercice. Vous pourriez vous demander comment étudier un poème en détail et lui donner le plus de sens possible. Pour bien le comprendre, vous devez le relire plusieurs fois et analyser sa forme et son contenu. Vous pourriez aussi discuter avec les autres de vos impressions pour avoir une meilleure idée du sujet. En travaillant lentement et avec minutie tout au long du texte, vous pourrez en améliorer votre compréhension tout en développant de meilleures compétences pour vos futures études de poème.

Analyser la forme

1. Lisez le poème. Commencez par lire le texte pour vous-même. Gardez un crayon ou un stylo sous la main pour souligner, annoter ou marquer les lignes que vous aimez ou qui ressortent. Vous pouvez aussi souligner ou entourer des mots ou des phrases que vous trouvez confus ou peu clairs. Vous pouvez ensuite retourner sur ces notes plus tard pour vous aider à analyser le texte.

Votre première lecture ne doit être qu’une introduction au poème. Au lieu d’essayer de comprendre le sens complet et la forme du texte, vous devez seulement vous familiariser rapidement avec celui-ci.

2. Lisez le poème à voix haute. Lors de votre deuxième lecture, lisez-le à voix haute. Lisez-le lentement d’une voix normale et prenez votre temps pour lire chaque mot. Vous pourriez relire un vers que vous trouvez peu clair ou déroutant. Écoutez le son des mots lorsque vous les prononcez à voix haute. Demandez-vous si le texte a un son différent lorsque vous le lisez dans votre tête et lorsque vous le lisez à voix haute.

S’il y a des virgules ou des points, vous devez marquer la pause. Faites une pause après chaque virgule et chaque point pendant que vous lisez le texte à voix haute. La ponctuation est importante et a été pensée par le poète et placée intentionnellement.

S’il y a des sauts de ligne ou des espaces entre les lignes ou les mots, vous devez aussi les considérer comme des pauses. Ralentissez lorsque vous lisez ces lignes et faites des pauses lorsque cela est nécessaire.

Selon la popularité du poème, vous pourriez aussi en trouver un enregistrement audio fait par l’auteur ou une autre personne qui le lit à voix haute. Vous pouvez écouter ce genre d’enregistrement, mais lisez-le en silence en même temps au lieu de simplement l’écouter.

3. Trouvez les rimes et la mesure. La plupart des poèmes présentent un certain sens des rimes et de la mesure écrit en suivant un modèle spécifique. En lisant le texte à voix haute, vous pourrez avoir une meilleure idée du rythme et de la mesure. Le seul type de poésie qui ne présente pas cette caractéristique est le vers libre. Pour tous les autres styles, il y aura un type de modèle que vous pouvez suivre.

Observez la présence de rimes dans le texte. Y a-t-il une rime à la fin de chaque vers ou tous les deux vers? Vous pourriez essayer de noter le schéma des rimes du poème pour vous aider à en déterminer la forme.

Le schéma des rimes peut vous aider à déterminer la forme du poème. Par exemple, un poème à vers bruts présentera des lignes qui ne riment pas. Un distique aura deux lignes qui riment ou non et un tercet en aura trois.

4. Observez l’organisation du poème. Vous devez noter la façon dont le texte est organisé pour créer une certaine forme. Vérifiez s’il y a des divisions dans le texte. Vous pourriez y voir des strophes, par exemple quatre lignes regroupées ensemble pour former une strophe. Il pourrait aussi ne pas y avoir de strophes et simplement des lignes qui riment ou qui forment un certain modèle.

5. Trouvez les figures de style. Dans son poème, l’écrivain a pu utiliser des figures de style pour y apporter une signification plus profonde ou pour créer une image plus détaillée pour le lecteur. Parmi les figures de style les plus communes, on retrouve la rime, l’onomatopée, l’allitération, l’assonance et la consonance. Observez le texte pour y trouver ces figures de style et demandez-vous si elles donnent plus de sens à votre lecture.

La rime est une répétition du même son à la fin de deux mots, par exemple « peinture » et « voiture ». Elle peut apparaitre à l’intérieur du vers ou à la fin de deux lignes séparées.

L’onomatopée est un mot qui ressemble au son qu’il évoque, par exemple « le serpent siffle ».

L’allitération est la répétition d’une consonne au début d’un mot, par exemple « Viens, mon fils, viens, mon sang, viens réparer ma honte, Viens me venger. » (Corneille, Le Cid).

L’assonance est la répétition d’une voyelle dans un mot, par exemple « il y eut la porte comme une scie / Il y eut les puissances des murs /…./ Le temps de tous les jours / Dans une chambre abandonnée une chambre en échec / Une chambre vide. » (Paul Éluard, Le mal in La Vie immédiate).

La consonance est la répétition d’une consonne à la fin de plusieurs mots, par exemple « piquenique ».

La métaphore est une comparaison entre deux choses, par exemple: « je suis un oiseau triste ».

La comparaison met en rapport deux choses en utilisant le mot « comme », par exemple « je suis comme un oiseau triste ».

6. Identifiez la forme du poème. Une fois que vous avez analysé le style, l’organisation et le modèle de rimes, vous pouvez en déterminer la forme. Il en existe des formes variées, par exemple le sonnet, la ballade, l’acrostiche, le vers brut, le haïku, le quintil, le poème épique, l’élégie, le limerick, la sextine et la villanelle. En déterminant la forme du poème, vous pourrez avoir une compréhension plus profonde du texte et de l’intention du poète.

Vous pourriez consulter des exemples célèbres pour un certain style afin de confirmer que le poème qui vous intéresse suit le même. Vous pourriez aussi vous renseigner sur les caractéristiques de certaines formes pour vous assurer de l’avoir bien devinée.

Observer le contenu

1. Regardez le titre. Le titre peut contenir des indices importants à propos de la nature du poème, c’est pourquoi vous ne devez pas l’ignorer. Lisez-le et réfléchissez-y dans le contexte du reste du texte. Demandez-vous quelle est sa signification dans le contexte du reste du texte et comment le titre permet d’approfondir le sens général du poème.

Parfois, le titre va indiquer qui est l’auteur ou la cible du texte, par exemple si le poème s’intitule « à ma mère » ou « à mon amour ». D’autres fois, le titre va décrire le sujet, le genre et le ton du texte, par exemple « Une charogne » de Baudelaire ou « Mignonne, allons voir si la rose » de Ronsard.

2. Identifiez le narrateur. Le poète et le narrateur ne sont pas forcément les mêmes personnes. Le narrateur pourrait être un personnage dans le contexte plus vaste du poème. Observez la personne utilisée par le poète, la première personne (je), la deuxième personne (tu ou vous) ou la troisième personne (il, elle, ils, elles).

Vous pouvez généralement identifier le narrateur sans faire d’analyse en profondeur, mais si vous n’êtes pas sûr de vous, ne vous en inquiétez pas pour le moment. Vous devez seulement vous assurer de comprendre qui est le narrateur avant de commencer l’analyse de son sens.

3. Cherchez les mots et les phrases inconnus. Lorsque vous tombez sur un mot que vous ne connaissez pas, arrêtez-vous là où vous êtes et cherchez la définition de ce mot dans le dictionnaire. Vous pouvez l’entourer ou le souligner pour vous souvenir d’aller le chercher plus tard. Vous approfondirez votre compréhension du poème en comprenant les mots que vous ne connaissez pas.

Vous pourriez aussi rechercher des synonymes éventuels dans un dictionnaire de synonymes.

Après avoir compris le mot, gardez la définition en tête et relisez le texte à la lumière de ce nouveau mot.

Vous pouvez ensuite faire la même chose avec les phrases ou les noms propres que vous ne connaissez pas, mais vous pourriez devoir faire des recherches supplémentaires pour trouver la signification de ces nouveaux éléments.

4. Déterminez-en le ton et l’ambiance. Le ton et l’ambiance sont souvent créés par le choix des mots et le langage utilisé. Vous pourriez aussi avoir une meilleure compréhension de ces éléments en écoutant les rimes lorsque vous le lisez à voix haute.

Par exemple, vous pourriez avoir un poème avec un ton humoristique et une ambiance légère. D’autres fois, le texte peut prendre une tournure plus sinistre et inquiétante selon la volonté de l’auteur.

5. Réfléchissez au contexte. Vous devriez avoir une idée de la date de l’écriture du texte et de la raison de son écriture, ainsi que de son contexte. Il y a peut-être eu un évènement historique qui s’est déroulé au moment de l’écriture ou il y avait peut-être un style de poésie qui était populaire au moment de la publication. Le poète a peut-être été influencé par un certain tableau ou une performance artistique avant d’écrire. Renseignez-vous sur le contexte d’écriture pour vous aider à en avoir une meilleure compréhension et pour lire les vers de plus près.

Vous pourriez aussi faire des recherches à propos du contexte en utilisant d’autres textes, des journaux ou des ressources en ligne. Prenez aussi en compte la date de publication et servez-vous-en pour situer le texte dans l’Histoire.

6. Observez les modèles et les répétitions. On utilise souvent des modèles et des répétitions dans le poème pour renforcer un thème ou une idée. Le poète pourrait utiliser plusieurs fois la même ligne à travers le texte comme un refrain pour rappeler une certaine idée au lecteur. Il pourrait aussi utiliser un modèle de mots ou une organisation particulière pour donner un certain sens. Demandez-vous si le poète utilise constamment certaines images, certains sujets ou des mots similaires. Les groupes de mots similaires indiquent un modèle.

Par exemple, vous pourriez remarquer la répétition de la même ligne à travers le texte, par exemple « seulement cela et rien de plus ». Vous pourriez alors vous demander pourquoi l’auteur a choisi de répéter ces mots. Souvent, cette phrase qui apparait plusieurs fois est liée à un thème ou une idée spécifique au texte.

7. Observez l’ordre des idées. Il y a aussi un autre type de modèle que vous devez observer, l’agencement des idées dans le texte. Sont-elles disposées en ordre chronologique, en partant du présent et en s’étalant dans le futur ou passent-elles d’un moment à un autre, par exemple du présent vers le futur avant de retourner au passé?

Vous pourriez aussi remarquer l’absence d’ordre chronologique et la présence d’une idée directrice, par exemple des bouts de conversation dans le texte ou l’utilisation d’un autre thème.

Par exemple, il pourrait y avoir un thème récurrent lié à l’eau où le poète décrit l’océan dans un vers et une mare dans le suivant. Le thème pourrait aussi être un amour perdu et chaque strophe explore un moment de l’amour perdu du narrateur.

8. Résumez le poème en une phrase. Une fois que vous avez pris en compte tous les éléments de forme et de contenu, vous devez essayer de faire un résumé en une ou deux phrases. Écrivez ce que vous pensez être le sens général ou le thème du poème. Essayez de vous appuyer sur le contenu et la forme ainsi que sur vos impressions et vos pensées. Demandez-vous quel en est le sujet.

Par exemple, vous pourriez résumer le poème « Mignonne, allons voir si la rose » de Ronsard de la manière suivante: « le narrateur amène une femme voir une rose qui vient de s’ouvrir pour lui rappeler que sa beauté va faner comme celle de la fleur ».

Ne vous inquiétez pas trop d’avoir une compréhension juste du poème. La poésie est faite pour être un art subjectif et votre interprétation du texte pourrait être aussi juste que celle de quelqu’un d’autre. Vous avez le droit de le lire de la manière que vous le voulez du moment que vous utilisez des éléments que vous y avez trouvés pour soutenir votre compréhension.

En discuter avec les autres

1. Montrez-le à un ami ou un collègue. Il pourrait être utile de trouver un point de vue extérieur. Vous pourriez le montrer à un ami ou un camarade à l’école en lui demandant comment il le comprendrait. Vous pourriez lui demander son avis à propos du sujet abordé ou de l’expérience qu’il a eue en le lisant.

Vous pourriez aussi demander à votre ami à l’école ou à l’université de vous donner plus de détails sur son point de vue. Vous pouvez aller aborder un camarade de classe pour lui demander son opinion, car il pourrait être plus habitué à lire de la poésie et à l’interpréter.

2. Discutez-en dans un groupe. Vous pouvez aussi essayer de le montrer à un groupe de lecture axé sur la poésie pour avoir d’autres impressions. Vous pouvez en rejoindre un pour mieux arriver à étudier le texte ou vous pouvez démarrer votre propre groupe de lecture avec des amis. En discutant du poème avec les autres, vous pourrez prendre conscience de certains aspects que vous avez ratés et écouter l’interprétation des autres membres du groupe.

Lorsque vous l’amenez dans votre groupe de lecture, vous pouvez commencer la discussion en parlant de votre interprétation du sens, mais aussi de vos pensées et de vos impressions. Ensuite, vous pouvez demander aux autres de partager leurs idées pour continuer la conversation.

3. Demandez conseil à un professeur. Il pourrait être utile de demander de l’aide à un professeur qui a étudié la poésie pour obtenir des conseils. Apportez une copie du poème et demandez-lui ce qu’il en pense, ainsi que son interprétation. Vous pourriez aussi avoir une discussion avec lui à propos de l’étude du texte ou du genre en général.


Source de cet article: Wikihow.

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.