Molière – L’Avare

Image

L’Avare (1668) est imité de l’Aululaire de Plaute, simple comédie de situation que Molière a transformée en une comédie de caractère. – Harpagon n’est pas un misérable enrichi, comme l’Euclion du poète latin: c’est un homme riche, obligé à un certain luxe, ayant un nombreux domestique, et néanmoins tourmenté sans relâche de la manie d’épargner, d’accroître sa fortune; songeant jour et nuit à sa chère cassette, où sont cachés dix mille écus. Cette passion lui fait oublier tous ses devoirs; père sans dignité, il se voit, par une juste revanche, méprisé de ses enfants.

L’Harpagon de Molière demeure la personnification achevée de l’avarice.


Molière – Le Malade imaginaire

Image

Le Malade imaginaire (1673), sorte de comédie-ballet, est dirigé contre les médecins, que Molière, alors fort souffrant, accuse d’ignorance et de routine. Argan, le malade imaginaire, après s’être brouillé avec la Faculté, consent à s’y faire agréger lui-même; cette réception bouffonne termine la pièce.

Image

Image


Pierre Corneille (1606-1684)

Jean Froissart (1337-±1405)

Vincent Voiture (1597-1648)