Le premier serment en français

Les origines du français

Publicités

L’Agneau Mystique

« L’Agneau Mystique » (détail) par Hubert et Jean van Eyck (Cathédrale de St-Bavon à Gand). Considéré comme le chef-d’œuvre de l’art flamand du début du XVe siècle, cette toile, œuvre des deux frères, inaugure l’usage de la peinture à l’huile. On admet aujourd’hui que ce fut Hubert qui conçut, composa et peignit en grande partie le rétable de « l’Agneau Mystique », mais il mourut en 1426 alors que la toile est datée de 1432. C’est Jean, dit l’inscription, qui termina l’œuvre.

Source

Art

Chroniques du Hainaut

Miniature des Chroniques du Hainaut attribuée à Roger Van der Weyden (Bibliothèque Royale, Bruxelles).

Jean Wauquelin «translateur et escripvain de livres» présente la traduction de Jacques de Guise, des Annales Illustrium Hannoniae, à Philippe le Bon qui en surveilla lui-même l’exécution. A droite, le comte de Charolais encore jeune et un groupe de chevaliers de la Toison d’Or. A gauche, probablement le chancelier Nicolas Rolin.

Source

Jeanne d’Arc à Vaucouleurs

Le 13 mai 1428, Robert, sire de Baudricourt et gouverneur du roi à Vaucouleurs, reçoit la visite d’une bergère de 16 ans, venue de Domrémy. Vaucouleurs est alors une garnison française située aux confins des terres du duc de Bourgogne allié aux Anglais, et du duché de Lorraine, dépendant du Saint-Empire romain germanique. Elle se dit l’envoyée de Dieu et réclame le commandement général des troupes du royaume. Pour toute réponse, Baudricourt la fait souffleter et la renvoie à ses moutons.

Sans se décourager Jeanne revient à Vaucouleurs à plusieurs reprises. Elle essaye de monter une expédition avec le seul concours des gens du pays qui se cotisent pour lui offrir un cheval et une épée. Sa ténacité suscite un vaste élan populaire. Le peuple croit à la mission de Jeanne d’Arc et reprend foi dans les destinées du royaume.

Baudricourt est peu à peu ébranlé. Mais pour plus de sécurité, il fait d’abord exorciser la Pucelle par le curé du lieu. Jeanne persistant dans son projet, c’est bien Dieu qui inspire la jeune fille. Le gouverneur convaincu, les difficultés s’aplanissent, et le 23 février 1429, escortée de ses 6 premiers compagnons d’armes, Jean d’Arc quitte Vaucouleurs par la porte de France.

Texte : Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vaucouleurs (Meuse) de Wikipédia en français (auteurs)

Image

Jeanne d’Arc

Bernard de Clairvaux

Le moyen âge