Les Normands

La Francie

Les Normands

Image

Les Normands

Les Normands (hommes du Nord) venaient des pays scandinaves, surtout de la Norvège et du Danemark. Sous le nom de Varègues ou Rous, ils occupèrent vers le milieu du IXe siècle la vallée supérieure du Dnieper, Smolensk et Kiev et poussèrent même sous un de leurs chefs, Igor, jusqu’à Constantinople. Mais l’Occident fut le but de leurs plus célèbres émigrations. Organisés en petites bandes montées sur des flottilles de grandes barques ou drakkars, ils vinrent, à la fin du règne de Charlemagne, débarquer à l’entrée des principaux fleuves de France. Le roi d’Angleterre, Alfred le Grand, avait mis fin par traité à leurs invasions en Grande-Bretagne. Charles le Chauve dut, de même, plus d’une fois acheter leur retraite. En 886, ils assiégèrent Paris qui fut vaillamment défendu par Eudes et l’évêque Gozlin ; mais Charles le Gros traita honteusement avec eux au prix d’une énorme rançon et l’autorisation de piller la Bourgogne. En 911, au traité de Saint-Clair-sur-Epte, Charles le Simple abandonna à leur chef, Rollon, le pays actuellement connu sous le nom de Normandie. Rollon et ses sujets reçurent le baptême et Charles le Simple fut reconnu par eux comme suzerain. Dès lors les invasions s’arrêtèrent, mais le goût des expéditions lointaines persista chez les Normands : la fondation du royaume des Deux-Siciles et, plus tard, la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant en sont le témoignage.

d’après : Petit Larousse 1906

Image

Image

Image

Les Normands

Les Vikings aux portes de Paris

20 mars
Les Vikings aux portes de Paris

drakkar viking
Image

20 mars 845 : première apparition des Vikings aux portes de Paris.

Les Normands (Vikings) avec à leur tête Ragnar Lodbrok (Ragnarr Lothbrók), remontent la Seine au mois de mars et après s’être emparés de Rouen, dévastent Saint-Riquier et pillent les abbayes de Saint-Germain-des-Prés et Sainte-Geneviève, puis mettent le siège devant Paris. Après une victoire facile, ils entrent sans difficultés dans la ville (28 mars). Le roi Charles le Chauve leur verse un tribut de 7000 livres d’argent pour acheter leur départ. Au cours du IXe siècle, au moins 44 250 livres d’or (une livre d’or vaut dix à douze fois une livre d’argent) sont versées par les Carolingiens.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article 845 de Wikipédia en français (auteurs)

Vikings transportant leur bateau
Image

Embed from Getty Images Embed from Getty Images Embed from Getty Images