Paris – Gare Saint-Lazare

Source

Paris

La Bastille

La Bastille

Cette forteresse célèbre, qui s’élevait à l’entrée du faubourg Saint-Antoine occupait toute l’étendue de la place à laquelle son nom est resté. Le prévôt des marchands, Hugues Aubriot, en posa la première pierre le 22 avril 1370 ; douze ans après, elle était construite, mais elle ne se composait encore que de deux grosses tours; on en ajouta quatre autres, qui furent réunies entre elles par des murs épais, entourés de fossés larges et profonds.

La Bastille servait à la défense de Paris quand Paris était fortifié; ce ne fut plus qu’une prison d’État à partir du dix-septième siècle. Cette prison, toujours menaçante et mystérieuse, sur laquelle on racontait tant de sinistres histoires, faisait l’effroi des habitants de Paris, qui la regardaient comme le symbole du despotisme.

De là le fameux siège du 14 juillet 1789. La Bastille, assiégée et prise par le peuple, fut démolie, et l’on écrivit sur ses décombres: Ici l’on danse. On a érigé depuis, à cette même place, la colonne de Juillet 1830.

La Bastille

Le Métropolitain de Paris – 1905

Image

Paris

Le gibet de Montfaucon

Le gibet de Montfaucon, construit vers l’année 1273, se dressait sur la butte de Montfaucon, à l’extrémité du faubourg Saint-Martin à Paris. Il fut démoli à l’époque de la Révolution, en 1790.

Les fourches patibulaires se composaient de seize piliers de pierre, hauts de trente-deux pieds, et reliés entre eux par des poutres de bois entrecroisées. À ces poutres étaient fixées des chaînes de fer auxquelles on suspendait les condamnés.

Source

Le moyen-âge

Le temps est un grand maître

Notre-Dame de Paris – 1903

Le temps est un grand maître, il règle bien des choses.

Corneille, Sertorius

Image

Image

Image

Image

Image

Il n’est rien de plus précieux que le temps, puisque c’est le prix de l’éternité.

Bourdaloue, De la Perte du temps

Notre-Dame de Paris