Saint Loup arrête Attila devant Troyes – 451

Image

Saint Loup arrête Attila devant Troyes

En 451, Attila, chef des Huns, effectue une percée en Gaule au retentissement considérable. Il ravage Reims, Cambrai, Auxerre… Le chef romain Aétius finit par l’arrêter lors de la bataille des champs catalauniques, lieu proche de Troyes. En se repliant en direction de la Seine, le chef hun vient à passer par Troyes. La ville n’a aucun moyen de défense face au barbare et à ses troupes: son mur d’enceinte est largement vétuste.

Loup envoie donc saint Mesmin et Camélien à la tête d’une délégation pour rencontrer Attila. Mais ce dernier massacre les ambassadeurs, faisant de Mesmin un martyr. Camélien, lui, survit à ses blessures et va devenir le successeur de saint Loup comme évêque de Troyes. L’évêque part donc lui-même à la rencontre d’Attila, aux portes de la cité. Les deux hommes discutent et c’est à cette occasion qu’Attila s’attribue le titre resté célèbre de « Fléau de Dieu ». Loup ne se laisse pas impressionner et répond qu’il se soumet à la punition divine qu’Attila prétend représenter, mais il le met aussi en garde en lui conseillant de ne pas abuser du pouvoir que Dieu lui aurait confié. Marqué par cette abnégation, Attila laisse la ville en paix et continue son chemin. Il prend cependant Loup en otage afin de couvrir sa retraite. Loup sera libéré près du Rhin. Attila se recommande à ses prières et lui demande même de l’accompagner plus longuement. La semi-conversion dont fait preuve Attila, ainsi que le sauvetage de la ville de Troyes, assurent à Loup une intense renommée.

Source

La Gaule