L’après-midi d’un faune

Image

L’après-midi d’un faune

Tableau chorégraphique de Vaslav Nijinsky, sur le Prélude à l’Après-midi d’un faune, de Claude Debussy, églogue d’après le poème de Stéphane Mallarmé.

Décor et costumes de Léon Bakst; régie de Serge Grigoriev.

Créé à Paris, Th. du Châtelet, le 29 mai 1912, sous la direction de Pierre Monteux.

Principaux interprètes: Vaslav Nijinsky (le Faune), Lydia Nelidova (la Nymphe).

Repris en 1922, avec une toile de fond de Picasso et Bronislava Nijinska dans le rôle du Faune.

Argument

La musique de ce Prélude est une illustration très libre du beau poème de Mallarmé. Elle ne prétend nullement à une synthèse de celui-ci. Ce sont plutôt les décors successifs à travers lesquels se meuvent les désirs et les rêves du faune dans la chaleur de cet après-midi. Puis, las de poursuivre la fuite peureuse des nymphes et des naïades, il se laisse aller au sommeil enivrant, empli de songes enfin réalisés, de possession totale dans l’universelle nature.

(notice du programme de la 1re audition en 1894, probablement rédigée par Debussy).

Source

Publicités

Ta lèvre contre le cristal

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé

Étienne Mallarmé, dit Stéphane Mallarmé, né à Paris le 18 mars 1842 et mort à Valvins (commune de Vulaines-sur-Seine, Seine-et-Marne) le 9 septembre 1898, est un poète français, également enseignant, traducteur et critique. (Wikipedia)

Image

Stéphane Mallarmé – Brise Marine

mallarme-brise-marine

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé

Stéphane Mallarmé