Les Misérables

Image

Victor Hugo

Publicités

Romans en scène

Image

Image

Victor Hugo

Image

Image

Image

Image

Jules Verne

Image

Image

Image

Image

Émile Zola

Livre, qu’un vent t’emporte

Image

Victor Hugo

Le poète Victor Hugo

Le poète Victor Hugo

L’œuvre poétique de Victor Hugo se divise assez nettement en deux périodes: avant 1850, après 1850.

Victor Hugo romantique

Les Orientales (1829) constituent un véritable exercice de style: c’est de l’art pur.

Les Feuilles d’automne (1831) permettent à la sensibilité du poète de s’exprimer. A côté de quelques «grandes» idées (Hugo avait la prétention d’être un penseur), c’est surtout l’évocation des enfants (il en parle avec un amour profond et sincère) qui force l’intérêt.

Chants du crépuscule (1835), Voix intérieures (1837), Les Rayons et des Ombres (1840) sont d’une inspiration large et très diversifiée (nature, morale, philosophie, intimisme, etc.).

Victor Hugo, le «Grand»

Les Châtiments (1853) est une œuvre politique, très violemment dirigée contre Napoléon III.

Les Contemplations datent de 1856. Ce recueil a été inspiré par la mort tragique de Léopoldine, la fille du poète, en 1843. Il évoque principalement le mystère de la naissance et celui de la mort.

La Légende des Siècles (1859 à 1883) est une œuvre à la fois philosophique («l’épanouissement du genre humain de siècle en siècle») et historique (depuis l’origine du monde jusqu’à la révolution «mère des peuples»).

Le style hugolien

Son lyrisme est fait de sensibilité, d’ouverture aux autres (particulièrement aux humbles et aux enfants), de souffle, de fougue, d’énergie généreuse et noble. Le poète manque certes de mesure et confond trop souvent sublime et grandiloquence. Son maniement de l’antithèse, son sens de la métaphore, sa grande invention rythmique, son vocabulaire illimité, son inspiration sans interdits, son audace parfois intrépide, font néanmoins de Victor Hugo un authentique et génial poète.

Texte

Victor Hugo

Victor Hugo

Victor Hugo