Cantilène de Sainte Eulalie
Image

Cantilène de sainte Eulalie (Xe siècle)
Cantilène de sainte Eulalie (Xe siècle)

Eulalie fut une bonne vierge;
Elle avait un beau corps, une âme plus belle.
Les ennemis de Dieu la voulurent vaincre;
Voulurent la faire servir le diable.
Mais elle n’écoute pas les méchants qui lui conseillent
De renier Dieu qui est là-haut dans le ciel.
Ni pour or, ni pour argent, ni pour parure,
Ni par les menaces, ni par la douceur, ni par les prières,
On ne put jamais plier
La jeune fille à ne pas aimer le service de Dieu.
C’est pourquoi on la présenta à Maximien,
Qui était, en ce temps-là, roi des païens.
Il l’exhorte, mais elle ne s’en soucie guère,
À quitter le nom chrétien.
Elle rassemble toute sa force;
Plutôt elle souffrirait la torture
Que perdre sa virginité:
C’est pourquoi elle est morte à grand honneur.
Ils la jetèrent dans le feu pour qu’elle y brûlât vive.
Elle était toute pure: c’est pourquoi elle ne brûla point.
Le roi païen ne voulut pas se rendre à ce miracle;
Avec une épée lui fit couper la tête.
La demoiselle n’y contredit pas:
Elle veut quitter le siècle: elle en prie le Christ.
Sous la forme d’une colombe, elle s’envole au ciel.
Supplions-la tous de vouloir bien prier pour nous,
Afin que le Christ ait merci de nous
Après la mort, et nous laisse venir à lui
Par sa clémence.
source-jmja1

La Cantilène de Sainte Eulalie

La Séquence de Sainte Eulalie

Publicités