François Rabelais

Image

François Rabelais (1494-1553)

Lorsque le curé de Meudon publia les Faits et dicts héroïques de Pantagruel, ce n’était point chose facile de parler raisonnablement d’éducation. Rabelais conçut pourtant un plan d’éducation libérale, douce, humaine.


Gargantua, père de Pantagruel, vient de soustraire son fils aux pédants du Moyen Age qui l’ont rendu fou, niais, tout rêveux et rassoté. Pantagruel est confié à Ponocratès qui refait son éducation et lui rend l’étude intéressante par la nature et la variété de ses objets. Au terme de cette éducation si humainement conduite, Gargantua fait voyager son fils et, au moment du départ, lui adresse ses derniers conseils: « Science sans conscience n’est que ruine de l’âme. – Fuis les compagnies auxquelles point ne veux ressembler… »

Source

François Rabelais

Rabelais

Image

François Rabelais (1494-1553)

La renaissance de la prose au XVIe siècle est aussi rapide que celle de la poésie. Le français ne se contente plus des longs romans d’aventures; il va devenir la langue des philosophes, des savants, des historiens, et son vocabulaire y gagnera en souplesse et en étendue. Rabelais, né à Chinon, a mérité d’être mis au nombre des grands écrivains français par l’abondance extraordinaire de son vocabulaire, par ses idées neuves et hardies, par son style à la fois élégant et familier. Il est l’auteur d’une sorte de roman allégorique, la Vie de Gargantua et de Pantagruel, tissu d’aventures bouffonnes, qui recouvre une satire profonde des vices, des ridicules et des abus de son temps.

Source

Image

François Rabelais

Prière de Panurge

Image | Texte

Rabelais