Le Sage

Image

Alain-René Le Sage est né à Sarzeau1 en 1668 et mort à Boulogne-sur-Mer en 1747. Après s’être essayé à divers métiers et avoir traduit, pour gagner de l’argent, plusieurs pièces espagnoles, il obtint son premier succès en 1707 avec la petite comédie de Crispin rival de son maître, et donna, la même année, un roman, imité d’un roman picaresque2 espagnol, le Diable boiteux. En 1709 il fait représenter Turcaret ou le Financier, comédie en cinq actes et en prose, un des chefs-d’œuvre de la scène française, et la comédie de mœurs la plus forte qui ait été écrite dans toute cette période si curieuse, qui comprend à peu près les trente dernières années du règne de Louis XIV.

L’Histoire de Gil Blas de Santillane, publiée en trois fois (1715-1724-1735), est restée le titre définitif de Le Sage à l’admiration de la postérité. Cet ouvrage marque en effet avec éclat une sorte de renouvellement du roman. Ce genre, qui s’était complu presque uniquement dans le récit des aventures et dans la description des passions héroïques, ou, en manière de parodie, héroï-comiques, revendiquait enfin pour lui la peinture des caractères et des mœurs, jusque-là réservée à la comédie et aux livres des moralistes: médecins, pédants, poètes, comédiens, valets, voleurs, bourgeois, petits-maîtres, hommes d’État, hommes de loi, hommes d’Eglise, quel est de tous ces personnages celui que l’auteur oublie de dépeindre, quelle est la condition sociale par laquelle il néglige de faire passer son héros, dans cet ample récit, qui reste constamment gai (d’une gaieté, il est vrai, parfois un peu âpre et tendue), et dont le style est un modèle de pureté, de vivacité, de malice?

Outre quelques autres comédies et quelques autres romans, notamment le Bachelier de Salamanque (1736), Le Sage a encore composé, pour le théâtre de la Foire, un grand nombre de pièces qui contiennent souvent des scènes fort amusantes et finement satiriques.

1. Aujourd’hui dans le département du Morbihan.

2. Picaresque, de l’espagnol picaro (vaurien), se dit d’un genre de romans, fort nombreux en Espagne, et consacrés à la peinture des mœurs de la partie la moins recommandable de la société.

Source


Gil Blas

Image

Image


Asmodée

Image

Asmodée

Principal personnage du Diable boiteux, roman de Le Sage. Asmodée, qui est un être diabolique, enlève le toit des maisons de Madrid, afin de dévoiler à son compagnon tous les événements secrets qui se passent dans les habitations.

En littérature, on donne le nom d’Asmodée à celui qui est informé de tous les événements, des mille circonstances qui se rapportent à la vie privée de chacun, et cela sans qu’on puisse se rendre compte des moyens d’information qui sont à son service.

Source

Image

Image


La Bruyère – Le Sage

Image

Image


La Bruyère

Le Sage

Gil Blas

Image


Le Sage


Embed from Getty Images Embed from Getty Images