Un combat sous Alésia

La Gaule

Publicités

Village gaulois

La Gaule

La Prise de Rome par les Gaulois

La Gaule

La fondation de Marseille

La Gaule

Martin de Tours (316-397)

Image

Le manteau du bon soldat Martin

Au temps où il était soldat dans l’armée romaine, et durant un hiver plus rude qu’à l’ordinaire, le cavalier Martin rencontra un pauvre homme, qui avait bien froid et il eut grand’pitié de ce malheureux.

« Mon frère, lui dit-il, après avoir arrêté son cheval, mon frère, accepte la moitié de mon manteau; tu le mettras sur tes épaules et tu auras moins froid. »

Disant cela, Martin prenait son épée et coupait une partie du manteau pour en couvrir le malheureux.

Ses camarades, qui avaient vu l’action sans la comprendre, se mirent à rire, en se moquant du soldat Martin qui n’avait plus qu’une moitié de manteau. Mais celui qui devait être un jour le « bon saint Martin » ne se fâchait point des moqueries dont il était l’objet. Au contraire, il souriait et se répétait à lui-même ces belles paroles de fraternité: « Aimons-nous les uns les autres ».
Texte