Saint-Malo

Saint-Malo

Saint-Malo, bâti sur la mer et clos de remparts, semble, lorsqu’on arrive, une couronne de pierres posées sur les flots. Les vagues battent contre les murs et, quand il est marée basse, déferlent à leur pied sur le sable.

Au-dessus de cette ligne uniforme de remparts, que çà et là bombent des tours et que perce ailleurs l’ogive aiguë des portes, on voit les toits des maisons serrés l’un près de l’autre, avec leurs tuiles et leurs ardoises, leurs petites lucarnes ouvertes, leurs girouettes découpées qui tournent, et leurs cheminées de poterie rouge dont les fumées bleuâtres se perdent dans l’air.

Le tour de la ville par les remparts est une des plus belles promenades qu’il y ait. Personne n’y vient. On s’assoit dans l’embrasure des canons, les pieds sur l’abîme. Derrière vous se promène la sentinelle dont le pas régulier marche sur les dalles sonores.

Flaubert, Par les champs et les grèves

Source

Gustave Flaubert

Publicités

Gustave Flaubert

Gustave Flaubert

Un Cœur simple – Gustave Flaubert

Images


Saint Julien l’Hospitalier – Gustave Flaubert

Images


Hérodias – Gustave Flaubert

Image

Images