Pierre Corneille

Image


Corneille

Le Cid

Image

Le Cid (1636)

Personnage et titre d’une des plus puissantes pièces de Corneille, originale, bien que le sujet en soit emprunté à l’auteur espagnol Guilhem de Castro.

Rodrigue, le Cid, et Chimène s’aiment. Le comte de Gormas, père de Chimène, insulte Don Diègue, père du Cid. Pour venger son honneur, Rodrigue tue le comte en duel, et Chimène, pour venger son père, demande la punition du Cid. Mais elle n’a pas cessé de l’aimer, et, à la fin, elle consent à donner sa main à Rodrigue.

Cette œuvre, quoique critiquée par l’Académie, à l’instigation de Richelieu, excita longtemps l’enthousiasme et donna même lieu à ce proverbe: « Cela est beau comme Le Cid. » Le nom du personnage est devenu proverbial, pour désigner un jeune guerrier intrépide et d’un caractère chevaleresque. Plusieurs vers de cette tragicomédie ont passé dans la langue littéraire:

Ses rides sur son front ont gravé ses exploits.
Rodrigue, as-tu du cœur? ….

Je suis jeune, il est vrai, mais aux âmes bien nées,
La valeur n’attend point le nombre des années.

Mes pareils à deux fois ne se font point connaître,
Et pour leurs coups d’essai veulent des coups de maître.

À vaincre sans péril on triomphe sans gloire.

d’après: Source

Corneille – Le Cid

Pierre Corneille

Source

Corneille

Le Cid

Image

Le Cid

Le Cid de l’Histoire est un condottiere, brave mais cruel, et tout à fait dénué de scrupules. Bien que la légende l’idéalise de plus en plus, il reste encore bien rude dans la chronique rimée.

Si Corneille ignorait ces sources, il connaissait Le Romancero où le Cid est présenté comme un héros bon et pieux. C’est de cet exemple qu’il s’est inspiré en écrivant sa tragédie. Représentée en 1636, elle valut à Corneille le premier rang parmi les poètes tragiques, mais, aussi, bien des tribulations, connues sous le nom de « Querelle du Cid ».

Rodrigue, le Cid, et Chimène s’aiment. Le comte de Gormas, père de Chimène, insulte et soufflette Don Diègue, père de Rodrigue. Pour venger son honneur, celui-ci tue le comte en duel et Chimène, pour venger son père, demande au Roi le châtiment du coupable. Mais elle n’a pas cessé de l’aimer. Après une lutte tragique entre le devoir et l’amour, celui-ci l’emporte. Chimène à la fin, consent à accorder sa main à Rodrigue.

Les personnages de ce chef-d’œuvre classique semblent aujourd’hui d’une psychologie un peu simplifiée. Tous sont pleins de nobles sentiments et Rodrigue personnifie la bravoure, la jeunesse ardente et l’honneur.

Source

Corneille – Le Cid

Molière et Corneille

Image

Molière

Corneille